A tous les parents de jeunes sorciers…

A tous les parents de jeunes sorciers…

Chers parents, une fois n’est pas coutume, ce billet est pour vous !

Chers enfants, si vous passez par ici, n’hésitez pas à dire à vos parents de lire cet article…

Voici donc un petit billet qui vise à reprendre et à donner des pistes pour répondre aux multiples questions, discussions et inquiétudes que nous avons pu entendre depuis le début du confinement.

Tout d’abord, voici ici le détail de ce qui est attendu de nous tel que publié par le Ministère de l’Education Nationale :


– circulaire pour les élèves de CM ici : https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Continuite/85/3/9.ficheenseignantCM1-CM2_1260853.pdf

-circulaire pour les élèves de CE ici :
https://cache.media.eduscol.education.fr/file/Continuite/85/1/8.ficheenseignantCE1-CE2_1260851.pdf

Voici pour certains ce que vous vivez à la maison :

Alors quelques pistes modestes issues de nos propres vécus (aussi) de parents enseignants.

  • Quoi qu’il advienne, privilégier la bonne entente familiale : Si vous croulez sous les photocopies du lycée pour Miss-Ado en apprenant à Junior en grande section à manipuler les ciseaux et que Juniorette ne comprend pas la « classification emboîtée » pendant que vos collègues vous appellent en télétravail, pas de panique, laissez tomber la classification pour cette fois.

    On privilégie l’essentiel, promis, on reprendra la classification emboîtée si besoin. Et s’il fait beau et que vous avez la chance d’avoir un bout d’extérieur, c’est important, aussi. Et si vous avez pris le temps de faire de la cuisine ou un jeu ensemble, c’est important, aussi. Devenir enseignants de vos enfants est un mélange des genres compliqué, cela ne doit pas empêcher de rester leurs alliés, leurs parents. On essaie de ne pas discuter de divisions à table ou du manque de soin dans le cahier du jour en temps normal… Continuons à faire la part des choses.
  • Sur les plans de travail, si vous devez diminuer la charge, privilégier les notions en français et mathématiques ; calcul mental, fichier de maths, dictées, étude de la langue.
    La relecture des leçons peut se faire en parfaite autonomie. En cas de désespoir, on fait les exercices à l’oral. Il est aussi possible de faire un exercice à l’écrit, le suivant à l’oral, etc. Adaptez à la réalité de vos possibilités et à la charge supportable par vous, et vos enfants.
    Enfin, n’hésitez pas à changer l’ordre des matières en fonction de vos disponibilités en termes d’accompagnement mais aussi en fonction de la concentration de votre enfant.
  • Sur l’autonomie : c’est difficile et on le comprend, vos enfants ont aussi le bonheur de vous avoir auprès d’eux et ils en profitent ! Si, si, on vous le jure ! On a les mêmes à la maison. En classe, Junior et Juniorette sont beaucoup plus autonomes et n’attendent pas qu’on soit à côté d’eux pour faire, ils sont même assez pressés de terminer. A la maison, Junior et Juniorette attendent en suçotant leur crayon la révélation. Résistez à la tentation. Donnez-leur un chronomètre, ou un réveil, et clarifiez les attentes : une fois les consignes éventuellement lues ensemble, n’hésitez pas à affirmer : tu as… 15mn pour faire ceci, reviens me voir quand tu as fini. Sauf exception que nous précisons alors (nouvelle notion) il n’y a pas lieu de « faire ensemble ». Sauf si vous le souhaitez !
  • Sur les corrections : Idem, les corrections étant publiées, n’hésitez pas à demander à votre enfant de s’auto-corriger. Cela lui permet de chercher ses erreurs, ce qui en plus l’aide à fixer ses apprentissages. Un coup d’œil à la correction voir si elle est bien faite, et éventuellement une reprise de quelques erreurs importantes (pas toutes, s’il y en a beaucoup) permet de juger de niveau d’acquisition.
  • Sur les nouvelles notions : en classe, nos nouvelles notions sont découvertes, puis étayées par une trace écrite, puis nous nous entraînons, à minima quelques semaines, avant d’évaluer nos acquisitions.
    En ligne, si nous donnons une nouvelle notion, nous ne nous attendons pas à ce qu’elle soit parfaitement comprise et sue au bout de la première séance. Pas d’inquiétude, nous voyons, revoyons, répétons les choses. Si ce n’est pas bien compris, cela ira mieux la fois suivante. Nous prévenons du moment où les acquis seront évalués à l’avance pour vous permettre d’anticiper. Les nouvelles notions sont reprises tout au long d’un cycle… Et même de deux assez souvent. Vos enfants recroiseront tout ce que nous voyons actuellement à de nombreuses reprises.
  • Sur le timing : Si vous le pouvez, travaillez de façon ritualisée, avec régularité. Le matin, vos enfants sont plus concentrés. En classe, nous privilégions les apprentissages le matin. Fractionnez éventuellement les apprentissages : pas tout, tout d’un coup. Du français, 10 minutes à courir dehors, puis des maths… En classe vos enfants ont des récrés de 15 mn. Si pour une raison quelconque ils ne peuvent pas avoir cette récré, vous les verrez se transformer en lions en cage. Et là encore, plus de disponibilité pour les apprentissages. En cycle 3, la plage de concentration d’un enfant n’excède pas 40 minutes d’affilée au mieux, dans les périodes favorables.
    Ne dépassez pas un volume horaire raisonnable : Dans ces circonstances, le Ministère recommande 1H 30 de français sous toutes ses formes par jour, 1h par jour de maths, et « quelques autres matières aussi ludiques que possible », environ 1H. Un volume horaire raisonnable serait donc d’environ 3h30 par jour d’école.
    Sur certains plans de travail, un volume horaire est indiqué : en cas de difficultés, n’insistez pas et privilégiez la qualité à la quantité sans dépasser le temps imparti.
    Respecter (si possible) les jours d’école et les jours sans peut permettre à vos enfants de ne pas perdre la sensation d’un rythme hebdomadaire. Le mercredi, le week-end sont des jours qui viennent couper la semaine et leur permettent de respirer. Ces jours-là, en faire moins voire pas du tout permet à vos enfants de ne pas sentir à l’école toute la semaine… Chez eux.
    A l’inverse, si vous travaillez et que vous n’avez que très peu de temps par jour à consacrer aux apprentissages de votre enfant, vous pouvez lisser le travail sur les autres jours. Essayez toutefois, dans la mesure du possible, de faire des journées plus légères que d’autres.
  • Sur les contacts enseignants : Nous croulons actuellement sous les mails, les sms, les whatsapp, les corrections classdojo, et c’est à la fois très prenant – car nous aussi ne faisons plus la différence entre jour travaillé et jour non travaillé, horaires de travail, et horaires sans travail, nous travaillons 7 jours sur 7 en ce moment et à toute heure du jour et de la nuit– et très sympathique car maintenir le contact avec nos élèves nous importe beaucoup. Quelle joie de recevoir des nouvelles de nos élèves !
    Nous essayons donc de prioriser les réponses tout en n’oubliant personne. Nous nous excusons pour le délai de certaines réponses, moins urgentes mais tout aussi importantes.

Merci à tous les parents et les enfants pour les messages de remerciements, les petites attentions (dessins, enregistrements, vidéos…) ainsi qu’à tous ceux qui veillent et nous préviennent avec bienveillance et discrétion lors de présence de petites coquilles et erreurs de correction !

 « Prenez soin de vous, de vos proches, de vos enfants, avant toute autre chose, c’est l’essentiel. Nous trouverons des solutions ensemble pour que vos enfants soient scolairement aptes et épanouis quel que soit le résultat de ces heures de classe à la maison. »

One thought on “A tous les parents de jeunes sorciers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.